De l’art de l’attachement

« Laisse le pleurer », « Arrête de le porter, il va finir capricieux », « Encore collé à ton sein ? », « Mais laisse le dormir dans son lit dans sa chambre ! » (toute la journée comme ça, t’as plus de bébé tant qu’à faire…), autant d’absurdités entendues de par l’entourage des parents « maternants ».
La société voudrait que l’on se détache très vite de cet enfant qui vient de naître. Est-ce vraiment juste ?
Ce petit être qui a grandis en nous depuis 9 mois et se retrouve, du jour au lendemain, propulsé à l’extérieur avec toutes ces lumières, toute cette agitation…
Comment peut-il s’habituer à cet univers loin (très loin) de sa mère qui était son seul point de repère jusque-là ?
Après 9 mois de gestation, on ne peut pas lâcher ce petit dans la nature…
9 mois pour le faire… 9 mois pour s’en défaire disaient-ils !
Et la crise des 8/9 mois n’existe pas pour rien: Bébé comprend que sa mère et lui sont deux personnes distinctes et il s’angoisse… de se séparer !
L’étape est nécessaire et c’est la toute première dans le cheminement vers le « détachement » et l’autonomie.
Il n’est pas correct de penser que le petit homme doit s’élever seul et être autonome (dans le sommeil, dans les angoisses, bref dans ce monde) dès les premiers jours.
Profitez donc de ses premiers mois, il n’a besoin que d’amour, de câlins, de tétées, d’être rassuré, vous ne risquez pas d’en faire un capricieux, un « enfant dans les jupes de sa mère », bien au contraire…
Les tout petits qu’on a rassuré les premiers temps sont des enfants plus autonomes que la moyenne et ont une confiance en eux plus élevée.
Selon le Dr G. Wootan, l’enfant qui décide de se sevrer [pour exemple, il en sera de même, sans doute, avec tous les éléments du « détachement »] est plus indépendant, car le choix de s’éloigner de sa mère vient de lui.
A contrario, les bébés angoissés (qu’on a laissé pleurer tous seuls par exemple) le restent à vie, même s’il se sont résignés à ne pas appeler leurs parents et que ceux-ci sont « tranquilles », qu’en sera-t-il dans le futur ?
Selon les études Hofer (1983) et Coe (1985), un petit qui dort avec ses parents libère moins de cortisol, hormone du stress, et les mères également (tant qu’à faire…)
Selon John Bowlby, pédiatre et psychanalyste anglais, l’attachement fait partie des besoins primaires du bébé ; tout comme un jeune enfant doit s’alimenter pour grandir, il doit aussi créer un lien privilégié avec l’adulte pour trouver sécurité et réconfort et se développer au mieux.
Il serait d’ailleurs question du fait que le nouveau-né naisse encore « en cours de fabrication ».
En effet, l’être humain atteignant ses limites physiques quant au maintien du bébé dans l’utérus, le bébé naîtrait sans avoir terminé son processus de développement.
Ainsi, jusqu’à l’âge de la marche, il serait admis que le petit homme aurait pu être encore en gestation Et donc, physiologiquement, aurait encore besoin d’être porté et bien couvé par maman.
Quelques extraits de « the science of mother love : is science catching up to mother’s wisdom ? » pour illustrer :
« Une carence en contacts physiques induits la sécrétion d’hormones de stress, qui pourront endommager définitivement certaines structures cérébrales et induire dépression, violence, toxicomanie, anomalies du système immunitaire. »
« L’augmentation importante de la taille du cerveau chez le bébé serait la raison pour laquelle le petit humain naît aussi immature, à un moment où sa tête peut encore passer par le canal vaginal. Ashley Montagu estime que la gestation humaine est d’environ 18 mois : 9 mois dans l’utérus et 9 mois en « extérogestation ». Pendant ces 9 mois hors de l’utérus, le petit a un besoin vital de contact physique. Toutes les femelles mammifères lèchent vigoureusement et régulièrement leurs petits, afin de les stimuler. »
« Nos sociétés occidentales valorisent l’indépendance, et ont oublié que l’interdépendance joue un rôle important dans notre physiologie. Tout particulièrement chez les enfants. Ces derniers ont besoin d’une période de dépendance. Mais notre culture déprécie les relations interpersonnelles et ne reconnaît pas l’importance et la valeur du lien mère-enfant. La capacité de la mère d’être en symbiose avec son bébé est plus vieille que l’espèce humaine et elle est essentielle à notre survie, à notre santé et à notre bonheur. Ce contact étroit génère la sécrétion d’endorphines, qui renforcent l’amour réciproque. Si l’enfant n’obtient pas auprès de sa famille les relations étroites dont il a besoin, son cerveau sera « en manque d’endorphines » et il sera tenté de compenser ce manque par l’alcool ou les drogues. Plus nous en apprenons sur l’amour, et plus l’importance du lien mère-enfant et la nécessité de le protéger et de le favoriser deviennent évidentes. »

Profitez bien de ces moments de proximité, nos petits grandissent si vite et vont avoir soif d’indépendance d’eux même tellement rapidement…
S’attacher… Pour mieux se séparer !

J’ai testé pour vous… Les applis mobile pour les moins de 2 ans

J’ai testé pour vous …

Une nouvelle rubrique voit le jour sur le blog !
Quelques tests puériculture pour mes lectrices 😉
(Si vous êtes maman et souhaitez que je teste un produit ou boutique et souhaiteriez me confier des produits à tester envoyez moi un mail à maternmoi@free.fr)

Pour ce premier test j’ai pensé à vous… bonnes mères geek que vous êtes (comment ça « ou pas »?).
J’ai donc téléchargé et fait essayer à mon cobaye (tête blonde, 80cm, 18 mois d’entrainement) une certaine quantité d’applis Apple pour les tout petits.

J’ai testé pour vous…
Les applis mobile pour les moins de 2 ans.

Volontairement, je ne donnerai pas la liste entière des applis testées car entre les applis pourries et celles qui ne sont pas adaptées, j’en ai ouvertes une certaine quantité.
Je vais donc vous parler de celles qui ont retenu mon attention (et celles qui ont fait rire ou bien occupées le nain) 😉
Tout est disponible en version Lite ou gratuite bien entendu (je ne vais pas me plaindre ici de mes faibles moyens financiers :D).

IPHONE:

– « Comptines » : Une appli vraiment top de comptines pour enfants avec vidéo et paroles
Le petit plus: pendant que bébé regarde la petite vidéo et écoute la comptine, maman (ou papa) peut s’amuser à une sorte de « Tap Tap Revenge »
Une application à la fois belle, utile, qui plait à tout le monde dans la famille !
Petit coup de coeur (si la version complète n’étais pas si chère je l’aurais achetée volontiers) !

https://itunes.apple.com/ca/app/comptines-hd/id442392216?l=fr&mt=8

– Le célèbre « Talking Tom » : Bon OK ce n’est pas une appli pour les petits. N’empêche que y a vraiment moyen de s’éclater pendant des heures (bon disons de longues minutes !) avec !
La preuve en vidéo ? Amusez vous bien !
(Pour les nains-cultes il s’agit d’une appli où un chat à la voix casse-pieds stridentes répète ce que vous lui dites)

– Allô bébé : Une application complète et gratuite avec plusieurs téléphones virtuels pour que bébé puisse geeker lui aussi !
Les animaux, les lettres, les chiffres, les formes, totu y est !
On regrette simplement que le toucher ne soit PAS DU TOUT intuitif, dommage ! 😉

– « Animal Sounds » : Un coup de cœur également pour cette appli que je trouve fort agréable et qui plaît énormément au nain !
Les bruits d’une dizaine d’animaux et 2 petites comptines (en anglais seuls inconvénient :/) qui nous font danser et rigoler 🙂

– « Baby Piano » : Un jeu musical sur iPhone haut en couleurs et très complet: notes de musiques, bruit des animaux, on AIME !

https://itunes.apple.com/fr/app/baby-piano-lite!/id498165950?mt=8

IPAD:

– Loopesque Kids: La première appli que mon nain aie testé (il avait 5 mois – oui oui mauvaise mère si jeune et déjà derrière un écran toussa toussa – j’assume !)
C’est une appli de type « piano », adaptée pour les plus jeunes comme pour les plus grands.
Elle est très belle et dispose de nombreuses fonctionnalités.
De bons moments musicaux à partager avec son enfant.
(Il me manque le lien, je m’en excuse, cependant trouvable sur l’AppStore depuis votre tablette)

– Baby Sign (disponible également sur iPhone): Une application pour les bébés signeurs !
L’application est belle et permet d’apprendre quelques signes utiles au quotidien.
Elle manque de richesse mais a tout de même retenue mon attention et mérite que je vous la fasse partagée, mamans maternantes 😉

https://itunes.apple.com/us/app/baby-sign-and-learn-lite/id414830310?mt=8

– Bébé: Ses premiers Jeux : Application non riche en contenu mais intéressante: bébé doit cliquer sur les arbres pour trouver où se cache les petits copains.

https://itunes.apple.com/fr/app/bebe-ses-premiers-jeux-lite/id443455023?mt=8

– « Le Puzzle des enfants »: Sans doutes l’application Puzzle la plus adaptée aux moins de 2 ans.
Une très belle application, dont les puzzles sont faciles pour les petites mains.

https://itunes.apple.com/fr/app/le-puzzle-des-enfants-gratuit/id523067769?mt=8

– « Memo : Retrouve les pairs » : Le jeu de memory que j’ai trouvé le plus agréable et le plus adapté aux tout petits !
On peut laisser les cartes face visible pour les plus jeunes et le décors est très agréable !
Une de mes coup de cœur de ce test !

https://itunes.apple.com/fr/app/memo-retrouve-les-paires-!/id516454616?mt=8

Il existe également des livres interactifs (type « Petits cochons » de So Ouat) qui sont intéressants !

Je vous promet de tester très vite les meilleurs applis ludo-éducatives pour les 2/6 ans , gros test en perspective !

L’intérêt des applis mobiles si jeune (pour me défendre 😉 ) : Comment occuper sa mini tête blondes pendant un long trajet avec peu de moyens ? La solution est juste PARFAITE !

Testé et approuvé !

Je remercie mon testeur qui a bien voulu accepter ce travail non rémunéré en l’échange de temps de jeux sur l’objet tant convoité par tous… 😉 ❤

Bienvenue au pays des bisounours

Tu es né il y a quelques temps, ce fut un grand bonheur, papis, mamies, oncles et tantes t’ont couverts de cadeaux pour l’occasion.
Dans les manuels de puériculture offerts dans le pack « nouvelle maman » on nous conseille de t’éveiller à la musique et , dès 18 mois, de te lire de belles histoires trouvées sur le marché des livres pour enfants.
Je t’ai donc acheté la collection des petits ours.on bruns grâce à un chèque cadeau, ainsi que les 100 plus belles comptines.
Lorsque tu était plus petit, tu t’endormait souvent avec les comptines en fond sonore, que l’on écoutait sans y prêter trop d’attention.
Puis est arrivé le jour crucial où ces mots ont résonné dans la tête de ta maman chérie: « elle tua son chaton et ron et ron petit patapon ».
Je tomba des nues et ne t’ai plus jamais fait écouter de comptines, je les troqua contre un CD de chants de noël, peut être un peu mensonger mais non violent au moins..
Petit bébé, dans les comptines les plus célèbres on te parle de tuer, égorger, pendre, te prendre des coups de bâton…
Notre chère Jeannette que l’on chante à tue-tête finit pendouillé dans sa petite histoire… Quelle triste histoire, quelle violence…
Quel joli monde t’attends bébé, n’est ce pas ?
Quant aux livres et histoires enfantines, où l’on abandonne le petit poucet, où l’on mange les grands mères et même les enfants, il en va de même.
Comment peut-on vouloir délibérément te faire peur , te faire du mal petit ange, la plupart du temps juste avant de t’endormir ?
Tu me demanda un beau jour de te lire les petits ours.on brun qui attendaient sagement d’être ouverts…
« Petit ours.on brun fait une bêtise », en fait il dessine sur les murs (je ne te lâche pas d’un œil bébé lorsque toi tu dessines), et l’histoire se termine par…
« Non là c’est la fessée!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! » (voir image ci-dessus)

Maintenant fait de beaux rêves bébé …

And the winner is….

Hayden 😀

Félicitations à toi petit coeur et à ta maman qui a eu beaucoup de votes pour le concours A noel je materne !

Mon petit doigt me dit qu’elle va te faire un petit cadeau grace à notre partenaire SOBABA !

PS: Si vous êtes une boutique et souhaitez passer un accord avec Matern’ Moi dans le cadre d’un concours photo, n’hésitez pas à nous contacter.

Les produits laitiers… lalalalla *TA G***LE !*

Après s’être renseignée, avoir parcouru une année d’allaitement… Je vous assure que le loup il me sort par les trous de nez !
Je vous propose aujourd’hui…. un article sur le lait de vache, pèle mêle de mes avis, mes recherches et résumé de l’ouvrage « Lait de vache: blancheur trompeuse » que je viens de terminer.
Tout a commencé le jour où…
En fait c’était il y a longtemps… Un médecin a dit à un proche que les produits laitiers n’étaient pas bons pour la santé et qu’il fallait arrêter d’en consommer.
Ceci ne m’a guerre étonnée… Après tout… Le lait de vache c’est pour les veaux! Et puis, on n’a jamais vu aucun animal sevré boire du lait? Qui plus est d’une autre espèce?
Puis il y a peu de temps j’ai remarqué que dans les boites de préparation artificielle pour nourrisson contenaient de l’huile de palme… ça m’a hérissé le poil !
Cette huile est cancérigène et dangereuse pour le corps, on la retrouve dans la malbouffe et on nous préviens, nous adultes, que c’est caca beurk (l’exemple du Nutella qui a fait scandale est parfait)
et on en refourgue dès la naissance?????? C’est ce que mangent la plupart des bébés… gloups gloups…
Mais si, mais si… Tout ça changeait? Si tout ça changeait et qu’il y avait retour à l’allaitement pour tous et arrêt des produits laitiers après le sevrage… Avec les progrès de la médecine nous vivrions sans doutes plus âgés et moins malades?
Petite étude du lait de vache:
code génétique inadapté à l’homme (bah oui lait de vache:veau, lait maternel:bébé non? bon je ne suis pas en train de faire campagne pour l’allaitement le but de cet article nous touche plutôt nous, parents consommateurs),
grosses molécules indigérables, pauvreté en lactose, calcium de mauvaise qualité, mauvaises graisses, hormones… Vous voyez le tableau???
Comme je le disais dans un article précédent, 40% des reflux des nourissons sont dus à une intolérance au lait de vache.
Le corps s’habitue par la suite, mais à quel prix? eczéma, diarrhées, gazs, maladies digestives, vomissements? Troubles ORL, nervosité…
« L’intolérance à la betalactoglubine, protéine du lait de vache, est très fréquente chez les nourrissons et ceux-ci ont le reflexe intelligent de la refuser. Ils pleurent, crachent, vomissent, ont des diarrhées, mais l’insistance bornée des adultes conduit leur organisme à un état de tolérance » d’après Bruno Comby.
Le lait de vache ne se digère pas bien, à long terme il peut être néfaste (cancers, maladies cardio vasculaires).
Certains médecins ont mis en évidence le lien entre le lait de vache et le cancer du sein, l’ostéoporose, les maladies nerveuses.
Pour ma part, je suis atteinte d’une maladie digestive de type auto-immune (proche de celles de Chron, pour ceux qui connaissent) et j’ai appris, par mes recherches, qu’il pouvait très surement y avoir un lien entre la consommation de lait de vache et l’apparition de celle ci.
Un enfant, jusqu’au sevrage (soit vers 3 ans) devrait pouvoir bénéficier du lait de son espèce.
S’il n’en bénéficie pas il existe (peu mais il y en a) des alternatives: des préparations à base de lait de riz (contenant tout de même de l’huile de palme) et plus tard (je dirais après 1 an mais je n’ai que peu de source pour conseiller quoi que ce soit) des boissons végétales enrichies en calcium.
Adulte, une alimentation variée suffit à couvrir les besoins.
Pour exemple 100g de lait entier contient 113g de calcium, 100g d’algue séchée en contient 10x plus. 100g de sardines et 100g d’amandes en contiennent 3 fois plus.

Alors pourquoi vouloir à tout prix nous faire manger 3 produits laitiers par jour?

Difficile d’y échapper, ils sont partout… Sachant que la moindre molécule contenue dans un biscuit peut suffire à nous dérégler…

Adaptons nous ? Cuisinons, trouvons les bons produits… Qui me suis?

Pour plus d’informations je vous conseille de lire « Lait de vache: blancheur trompeuse » ou bien encore « Le lait quelle vacherie ».

A noel, je materne !

Matern’ Moi vous propose son premier concours !

Il s’agit d’un concours photo avec pour thème « A Noel, je Materne ».
Pour participer, vous devez:
1. Partager le lien de la page facebook « Matern’ Moi » sur votre propre page en disant: « A Noel, Je Materne ! »
2. Télécharger dans l’album photo « Concours A Noel Je materne » votre plus beau cliché illustrant le thème, pris de préférence le 24 ou 25 décembre 2011 (non obligatoire,
cela peut être une photo prise l’an dernier ou quelques jours avant/après Noel)
Le concours ouvrira le 20 décembre et vous aurez jusqu’au 10 janvier pour proposer votre photographie.
Les photos seront votées par le nombre de « j’aime » jusqu’au 20 janvier.
Le gagnant remportera un petit chèque cadeau (5e pour ce premier concours) chez mon amie SOBABA.
Vous pourrez vous offrir un grigri, des lingettes démaquillantes ou autre 😉
De plus, la photo sera publiée sur le blog avec un petit article !

A vos appareils photos mesdames 😉

Le cododo en 5 mots

Un petit article simple et concis expliquant aux parents en réflexion, aux non-adeptes , aux autres, bref à tout parent lambda POURQUOI le cododo…

Le cododo en 5 mots:

– REPOS: Ce dont nous avons tous besoin après l’aventure Grossesse/accouchement, surtout avec un bébé-colique ou bébé-RGO.
Grace au cododo, pas besoin de se lever pour aller rassurer son enfant lors de ses multiples réveils nocturnes, nous l’avons à portée.
Notons, de plus, que le cododo profite au bébé-colique ou bébé-RGO car la chaleur et la sécurité du lit commun l’apaise, le garde endormi, le rend moins douloureux.
C’est bien de penser à notre sommeil mais c’est encore mieux de songer à celui de bébé, qui devrais dormir beaucoup à cet âge, pour se construire intérieurement.

– SECURITE: Sécurité affective pour notre tout petit, qui ne se sent pas abandonné dans une chambre vide, seul.
Soyons sérieux, vous n’aimez pas dormir seul? Alors pourquoi l’imposer à votre tout petit?
Sécurité non négligeable par rapport au risque de mort subite du nourrisson.
Bébé, en dormant, sent votre respiration. S’il ne la sent plus il va se réveiller, sans doute en sursaut.
Seul, dans sa chambre, il pourrais risquer la fameuse MSN*

* Il est indispensable de respecter des critères de sécurité autres lorsqu’on dort avec son enfant: barrière de sécurité, on préviens le papa, on ne fume ni boit,
oreillers bien hauts, couette bien basse, température de la pièce ne dépassant pas 20 degrés.

– ECONOMIE: Ici je part du principe qu’un lit est fait pour dormir. Pourquoi posséder plusieurs pièces ayant le même effet?
Dans de nombreux pays, la famille fait chambre commune, ce qui, en soit, me parait personnellement logique.
Il est donc plus facile de vivre dans un petit logement lorsqu’on a compris cela, ou de transformer la chambre supplémentaire en salle de jeux, bureau ou autre.

– ALLAITEMENT: Pour un allaitement 100% réussi, le cododo tient une place importante.
Pour la maman, il peut être difficile de se lever 4 ou 5 fois par nuit pour allaiter.
Elle se découragera, sans doutes, plus rapidement.
De plus, le petit va possiblement « faire ses nuits » à un moment donné.
Alors, chouette , maman pourra dormir.
Mais la production de lait due à la stimulation des tétées nocturnes étant la plus importante, pas de tétée nocturne peut nuire à la production (sur 24H)

– AMOUR: Quoi de plus heureux que de voir son enfant à son réveil vous envoyer un énorme sourire de bonheur?
Parfois, si bébé se lève tard, vous pouvez laisser cette chance au papa si vous décidez de vous lever plus tôt, succès garanti !
En dehors de notre bonheur, le cododo est un acte d’amour juste ENORME pour le tout petit.
Nous aimons tous nous endormir rassurés, au chaud, paisiblement, lui aussi !
Quant aux gens qui s’inquiètent pour votre vie sexuelle: depuis quand le lit est assimilé au SEUL endroit propice aux ébats?
Perso, je n’aime pas mon lit, trop fragile pour ça 😉

APPEL A TEMOIN: Je recherche une personne pratiquant l’EDUCATION NON VIOLENTE avec son ou ses enfants pour une INTERVIEW !
Si possible, une personne ayant participé à des ateliers ou autre. MERCI